Forêts - sous l'écorce

de Fabienne Giezendanner et Franck Leuveen
Disponible en juin 2023

Ornans, par un jour  de canicule, de sècheresse et d’incendie. Pour survivre, vous n’avez d’autre choix que de vous réfugier dans la forêt toute proche. 
Sous l’écorce est une expérience immersive et interactive en animation conçue pour le réseau social VRChat et VRROOM et les casques Oculus Quest 2 et Pico Néon.

Mise à jour : 21/11/2022
Prix
Meilleurs Pitch au festival de Contis (France) 2020
Programmation
New Images Paris (France), 2030
GIFF Genève (Suisse), 2020
Résidence d'écriture - de l'écriture à l'image Saint Quirin (France), 2019
Expérience en ligne
Expérience in situ
Casque VR
Tout public
Sans parole
Contact pour la diffusion

Références

Prix
Meilleurs Pitch au festival de Contis (France) 2020
Programmation
New Images Paris (France), 2030
GIFF Genève (Suisse), 2020
Résidence d'écriture - de l'écriture à l'image Saint Quirin (France), 2019

Modalités techniques

Expérience en ligne
Expérience in situ
Expérience
Modalités
À plusieurs
Interactivité
Interactive - Linéaire
Public
Catégories
Tout public
Âge minimum
12 ans
Accessibilité
Adapté PMR
Prix
Gratuit/payant
Gratuit (pour diffusion privée uniquement)
Langues
VO
Sans parole
Doublage
Sous-titrage
Équipe
Matériel
Équipement
Casque VR (Cosmos, Quest)
Connexion internet
Requise pour diffuser la création
Cette création peut faire l'objet d'un atelier.
La diffusion via ces plateformes est réservée pour un usage individuel. Pour une diffusion publique, veuillez contacter la production.
Disponibilité sur les plateformes selon pays

En savoir plus

Autrefois dans la ville d'Ornans, il y avait des truites à profusion dans la Loue. On pouvait les voir, immobiles, se laissant porter par le courant de la rivière. Les pêcheurs à la mouche étaient postés sur la passerelle, Gustave Courbet rouspétant après les enfants trop bruyants. Voilà bien une chose qu'aujourd’hui, ils ne pourraient plus faire. Les enfants ont disparu, les truites aussi. La Loue est asséchée, normal quand il fait 45°. Ne manque plus que la fumée noire d’un incendie déclenché par la chaleur, pour vous étouffer. Comment faire pour survivre ? Se diriger vers la forêt peut-être, comme cet oiseau et ce cerf.

Vous n’avez d’autre choix que de les suivre et vous réfugier auprès d’un chêne. En vous approchant, le sol se dérobent sous vos pieds et l’écorce disparaît pour laisser place à la chorégraphie des flux vitaux du chêne avec lesquels vous pouvez interagir. Ces flux deviennent brume et en les touchant vous pouvez les transformer en pluie. Autour du chêne, l’eau est acheminée par les racines vers d’autres arbres qui, gorgés d’eau, surgissent face à vous. 

La forêt prend place autour de vous et s’étend de plus en plus loin. Au fil de votre rencontre avec le chêne, vous vous réhydratez et commencez à vous transformer en arbre. Les oiseaux et le cerf viennent s’abreuver. 

De retour dans la ville, vous constatez que, sous l’impulsion de la pluie, la forêt s’est étendue jusqu’aux habitations. Des arbres ont même poussé dans les maisons et leur cime sépare les toitures en deux, parfois ils remodèlent les ponts ou redessinent les rues et leurs racines déchirent l’asphalte des routes. 

La sécheresse laisse enfin place à une ambiance printanière et la rivière coule à nouveau. Dans la ville devenue forêt vous croisez des cerfs, des renards et d’autres habitants qui sont, tout comme vous, devenus mi-humain mi-arbre… 

Un dialogue peut s’engager avec eux.

Crédits

Réalisation
F G
Scénarisation
Fabienne Giezendanner
F L
Conception et design
Franck Leuveen
T
Développement
TERREF
 
Vous pourriez aussi être intéressé ...
Vous pourriez aussi être intéressé ...