Les découvertes de la Biennale Némo

par Gilles Alvarez - 10/2022

L’édition 2021-22 de la Biennale Némo, placée sous le thème Au-delà du réel ?, interroge la capacité des arts et technologies numériques à révéler l’invisible. Partez à la découverte d’œuvres fortes présentées à cette occasion !

IFdigital
10 créations
9 pros

L'auteur de la Sélection

Gilles Alvarez est le Directeur artistique de la Biennale Némo. Depuis sa création, il conçoit une programmation numérique éclectique, mêlant art contemporain, spectacle vivant et nouvelles technologies, et questionne les enjeux sociétaux du numérique.

Arts et sciences

Némo s’intéresse aux rapports art-science depuis ses débuts. L’image iconique de la Biennale – la planète Mars de Luke Jerram – dispose d’un contrepoint avec l’œuvre Orbis Tertius de Benjamin Védrenne qui réinterprète avec sa machine, à partir des datas de la NASA, les reliefs de la surface martienne. Dans Effets de Champ, les ferrofluides noirs de Stéphane Bissières constituent une collection de mini-chorégraphies magnétiques à l’intérieur de flacons de verre.
Composition de tableaux cinétiques et sonores inspirée de la mécanique des fluides, Instabilités de Tristan Menez et Benjamin Le Baron propose une plongée immersive dans l’infiniment petit avec des manipulations chimiques en direct.

Némo s’intéresse aux rapports art-science depuis ses débuts. L’image iconique de la Biennale – la planète Mars de Luke Jerram – dispose d’un contrepoint avec l’œuvre Orbis Tertius de Benjamin Védrenne qui réinterprète avec sa machine, à partir des datas de la NASA, les reliefs de la surface martienne. Dans Effets de Champ, les ferrofluides noirs de Stéphane Bissières constituent une collection de mini-chorégraphies magnétiques à l’intérieur de flacons de verre.
Composition de tableaux cinétiques et sonores inspirée de la mécanique des fluides, Instabilités de Tristan Menez et Benjamin Le Baron propose une plongée immersive dans l’infiniment petit avec des manipulations chimiques en direct.

Univers dystopiques

Philip K. Dick est la figure tutélaire de la Biennale Némo, qui aime plonger ses spectateurs dans des univers dystopiques. Spectaculaire concert en images sur un univers qui se fissure, ATOTAL d’Antoine Schmitt et Franck Vigroux fait écho à la réalité « en carton » souvent à l’œuvre dans les livres de l’auteur de science-fiction.
Les Jardins cybernétiques de Donatien Aubert pointent l’emprise de la cybernétique sur le vivant. Les quatre expériences VR de Zone Bleue par Stéfane Perraud et Aram Kebabdjian offre une plongée dans un paysage marqué par l’atome. Avec une bonne dose d’humour, le Moduloform Panoptique du NeoConsortium présente une start-up fictive qui prétend conjuguer « poésie, croissance et innovation »…

Philip K. Dick est la figure tutélaire de la Biennale Némo, qui aime plonger ses spectateurs dans des univers dystopiques. Spectaculaire concert en images sur un univers qui se fissure, ATOTAL d’Antoine Schmitt et Franck Vigroux fait écho à la réalité « en carton » souvent à l’œuvre dans les livres de l’auteur de science-fiction.
Les Jardins cybernétiques de Donatien Aubert pointent l’emprise de la cybernétique sur le vivant. Les quatre expériences VR de Zone Bleue par Stéfane Perraud et Aram Kebabdjian offre une plongée dans un paysage marqué par l’atome. Avec une bonne dose d’humour, le Moduloform Panoptique du NeoConsortium présente une start-up fictive qui prétend conjuguer « poésie, croissance et innovation »…

Spectacles immersifs

et performances audiovisuelles

Spectacles et performances constituent un axe fort de la Biennale Némo, dont cette édition a été ouverte par le ballet de sculptures lumineuses de Maxime Houot.
Croisant théâtre et réalité virtuelle, les Aveugles du collectif INVIVO, adapté du texte de Maurice Maeterlinck, propose une immersion dans le sensible plutôt que le visible. Le concert audiovisuel The Island de Kurt d'Haeseleer et Franck Vigroux est une expérience sensorielle et musicale électrisante qui pointe les bouleversements causés par la construction de barrages hydroélectriques. Dans la performance audiovisuelle immersive KRASIS d’Annabelle Playe et Alexandra Radulescu, corps, natures et technologies ne font qu’un.

Spectacles et performances constituent un axe fort de la Biennale Némo, dont cette édition a été ouverte par le ballet de sculptures lumineuses de Maxime Houot.
Croisant théâtre et réalité virtuelle, les Aveugles du collectif INVIVO, adapté du texte de Maurice Maeterlinck, propose une immersion dans le sensible plutôt que le visible. Le concert audiovisuel The Island de Kurt d'Haeseleer et Franck Vigroux est une expérience sensorielle et musicale électrisante qui pointe les bouleversements causés par la construction de barrages hydroélectriques. Dans la performance audiovisuelle immersive KRASIS d’Annabelle Playe et Alexandra Radulescu, corps, natures et technologies ne font qu’un.

La Biennale Némo

Consacrée aux arts numériques, aux performances audiovisuelles, au spectacle vivant ainsi qu'aux rapports entre arts et sciences, Némo - Biennale internationale des arts numériques de la Région Île-de-France présente dans différents lieux franciliens des expositions, spectacles, performances, concerts et rencontres pendant 3 mois chaque année.

 
Vous pourriez aussi être intéressés...
Vous pourriez aussi être intéressés...