Ghost City

de Hugo Arcier
2016

Puisant sa source dans De rerum natura de Lucrèce, l’installation Ghost City s’organise autour d’une relecture du décor du célèbre jeu vidéo GTA V. Le spectateur est plongé dans un environnement vide de toute population, qui s’efface à mesure qu’on s’en approche.

Mise à jour : 29/09/2022
Programmation
Bienale Némo CENTQUATRE-Paris (France), 2020
Ubik Pavillon Blanc (France), 2019
Ars Electronica Linz (Autriche), 2017
Beirut Biennale for the image Beirut (Liban), 2016
Fantômes numériques. Hugo Arcier exposition personnelle Lux Valences (France), 2016
Expérience in situ
Vidéoprojecteur
Tout public
Français
Contact pour la diffusion

Références

Programmation
Bienale Némo CENTQUATRE-Paris (France), 2020
Ubik Pavillon Blanc (France), 2019
Ars Electronica Linz (Autriche), 2017
Beirut Biennale for the image Beirut (Liban), 2016
Fantômes numériques. Hugo Arcier exposition personnelle Lux Valences (France), 2016

Modalités techniques

Expérience in situ
Expérience
Modalités
À plusieurs
Interactivité
Linéaire
Public
Catégories
Tout public
Accessibilité
Adapté au public en situation de handicap mental
Prix
Mode de tarification
Prix fixe
Prix
À partir de 1500€
Langues
VO
Français
Doublage
Sous-titrage
Équipe
Interprète
non
Mediateur
non
Technicien
oui
Matériel
Équipement
Vidéoprojecteur
Connexion internet
Non requise pour diffuser la création
Conçue pour l'espace public

En savoir plus

Expérience à la fois méditative et envoûtante.

Ce parti pris met l’accent sur les éléments architecturaux et graphiques qui constituent un univers virtuel sollicitant autant le présent – l’expérience de l’œuvre – que la mémoire. La disparition sous nos yeux de cet univers virtuel nourrie en nous la terreur de voir un jour disparaître toute notre vie numérique – nuage éphémère -.

Crédits

Réalisation
Artiste
Hugo Arcier
 
Vous pourriez aussi être intéressé ...
Vous pourriez aussi être intéressé ...