Murs invisibles

de Collectif IAKERI (Alice Guerlot-Kourouklis, Jimena Royo-Letelier, Aneymone Wilhelm)
2019

Comment montrer, de manière sensible, les inégalités et les rapports de domination entre les hommes et les femmes?

Dans l'obscurité, au sein d'un environnement sonore nébuleux, se meuvent des mobiles aux allures organiques. Leur matière, l'espace et le son sont révélés, sculptés, dissous ou distordus par des données projetées. Une installation immersive et plastique qui utilise les statistiques de genre en accès libre comme des matériaux, afin de traduire un fait social par le son, et de rendre tangibles plafond de verre et autres murs qui n’ont d’invisible que leur nom.

Mise à jour : 08/12/2022
Programmation
Festival ZERO1 La Rochelle (17) (France), 2022
Stereolux Nantes (44) (France), 2022
Le Cube Issy-les-Moulineaux (92) (France), 2021
Pro liturgia - Ordinatrices du temps présent (Exposition collective, commissariat Julien Taïb) Abbaye de Maubuisson, centre d’art contemporain, Saint-Ouen-l’Aumône (95) (France), 2019
Expérience in situ
Autre
Tout public
Langues multiples
Contact pour la diffusion

Références

Programmation
Festival ZERO1 La Rochelle (17) (France), 2022
Stereolux Nantes (44) (France), 2022
Le Cube Issy-les-Moulineaux (92) (France), 2021
Pro liturgia - Ordinatrices du temps présent (Exposition collective, commissariat Julien Taïb) Abbaye de Maubuisson, centre d’art contemporain, Saint-Ouen-l’Aumône (95) (France), 2019

Modalités techniques

Expérience in situ
Expérience
Modalités
À plusieurs
Jauge
De 1 à 30 personne(s)
Public
Catégories
Tout public
Accessibilité
Adapté au public en situation de handicap mental, Adapté PMR
Pour les données concernant les violences, nous conseillons que les enfants de moins de 12 ans sachant lire soient accompagnés.
Prix
Mode de tarification
Prix fixe
Langues
VO
Français, Anglais, Espagnol
Doublage
Sous-titrage
Équipe
Interprète
oui
Mediateur
non
Technicien
oui
Matériel
Équipement
Autre
Surface minimum
À partir de 50 m2
Connexion internet
Non requise pour diffuser la création
Cette création peut faire l'objet d'un atelier.

En savoir plus

Comment montrer, de manière sensible, les inégalités et les rapports de domination entre les hommes et les femmes?

Dans l'obscurité, au sein d'un environnement sonore nébuleux, se meuvent des mobiles aux allures organiques sur la surface desquels se figent des données statistiques relatives aux inégalités de genre.

Murs invisibles est une installation sonore, plastique et immersive qui utilise les statistiques de genre en accès libre comme des matériaux, afin de traduire un fait social et de rendre tangibles plafond de verre et autres murs qui n’ont d’invisible que leur nom.

La réflexion soutenue par l'œuvre s’axe autour de la figure mythologique, symbolique et profondément ambivalente de Méduse qui, figeant celui ou celle qui la regarde en face, peut aussi bien désigner le pouvoir terrifiant du féminin que l’opinion générale et répétée qui paralyse et empêche la pensée.

Les trois temps qui composent l'œuvre (Disparition, Écarts, Violence) se concentrent chacun sur un aspect spécifique des rapports de domination et modèlent de manière différente l’environnement sonore. Suivant la nature de l’écart statistique, les sons et les formes qui composent l'œuvre vont être détériorés, saturés ou encore rendus inaudibles. Lors de sa déambulation le public expérimente donc physiquement et de manière sensible les inégalités et les aspérités sociales que les modalités conventionnelles de présentation des statistiques peinent parfois à rendre concrètes.

L’utilisation de données locales (lieu, ville, département, région de l'exposition) en plus de données nationales et internationales, crée une proximité immédiate avec les spectateur·trices. Apparaît alors une forme d’adresse de l’œuvre au lieu qui la reçoit. 

Par ce dispositif, le collectif IAKERI souhaite rendre compte de la manière dont viennent s’opérer des reliefs, des creux, des formes d’organisation et de pouvoir dans nos sociétés.

Le collectif IAKERI est la réunion de trois femmes (Jimena Royo-Letelier, Alice Guerlot-Kourouklis, Aneymone Wilhelm) aux parcours variés. Fortement attaché au travail de la matière, au son comme arme politique, à une utilisation critique et réflexive des technologies, ainsi qu’à la porosité entre science et création, il fait émerger des dialogues entre disciplines et les replace dans des questionnements socio-politiques.

Murs Invisibles extraits
Murs invisibles, à la galerie Eastern Bloc, Montréal, Canada 2019. (Photographie Collectif Iakeri)
Murs invisibles, exposée à l'Abbaye de Maubuisson, 2019. (Photographie : Catherine Brossais)
Murs invisibles, exposée à l'Abbaye de Maubuisson, 2019. (Photographie : Catherine Brossais)
Murs invisibles, exposée à l'Abbaye de Maubuisson, 2019. (Photographie : Catherine Brossais)
Murs Invisibles, exposée à STEREOLUX, 2022. (Photographie : Ilana Vasseur)
Murs Invisibles au Festival ZERO1, La Rochelle, France, 2022. (Photographie : @h.lafitte, Festival ZERO1)
Murs invisibles, exposée à l'Abbaye de Maubuisson, 2019. (Photographie : Catherine Brossais)

Crédits

Réalisation
C
Artiste
Collectif IAKERI (Alice Guerlot-Kourouklis, Jimena Royo-Letelier, Aneymone Wilhelm)
Production-diffusion
L
Production
Le Château Ephémère
S
Production
Stereolux
A
Production
Abbaye de Maubuisson, Centre d'art contemporain du Val d'Oise
G
Production
Galerie Eastern Bloc, Montréal - Canada
Diffusion
Collectif IAKERI
 
Vous pourriez aussi être intéressé ...
Vous pourriez aussi être intéressé ...