Sonoscriptum

de Antonin Fourneau
2019

Sonoscriptum est une surface sensible au toucher et au son. Vous pouvez laisser une trace lumineuse en approchant votre main ou votre corps devant la surface. Pour ajouter de la couleur, vous devez moduler votre voix ou jouer d'un instrument. La lumière passe du rouge dans les tons graves au bleu dans les tons aigus en passant par différentes couleurs en fonction des tonalités. Pour effacer, il suffit de dire shuuuutttt !

Mise à jour : 21/11/2022
Programmation
Biennale Internationale du Design Saint-Etienne 2019 Cité du design de Saint-Etienne (France), 2019
FestaLuce Wakayama (Japon), 2019
Nuit Numérique 2019 Saint-ex Reims (France), 2019
Expérience in situ
Autre
Tout public
de 1 à 20 minute(s)
Langues multiples
Contact pour la diffusion

Références

Programmation
Biennale Internationale du Design Saint-Etienne 2019 Cité du design de Saint-Etienne (France), 2019
FestaLuce Wakayama (Japon), 2019
Nuit Numérique 2019 Saint-ex Reims (France), 2019

Modalités techniques

Expérience in situ
Expérience
Modalités
À plusieurs
Interactivité
Interactive
Jauge
De 1 à 4 personne(s)
Durée
De 1 à 20 minute(s)
Public
Catégories
Tout public
Âge minimum
2 ans
Accessibilité
Adapté au public en situation de handicap mental, Adapté PMR, Audiodescription, Langue des signes, Autre
Prix
Mode de tarification
Prix fixe
Prix
À partir de 4000€
Langues
VO
Sans parole
Doublage
Sans parole
Sous-titrage
Sans parole
Équipe
Interprète
oui
Mediateur
non
Technicien
oui
Matériel
Équipement
Autre
Surface minimum
de 10 m2 à 30 m2
Connexion internet
Non requise pour diffuser la création
Conçue pour l'espace public

En savoir plus

L’installation Sonoscriptum est composée de panneaux de LED indépendants et sensibles au son. Ainsi cette création invite les gens à dessiner sur la surface lumineuse en utilisant la main comme pinceau et la voix ou un instrument comme palette de couleurs. En modulant les sonorités vous pouvez ainsi changer les nuances et même les additionner par couches successives. Un simple « shut » suffit ensuite pour éteindre les pixels là où vous passez votre main.

Sonoscriptum est dans la continuité d’un projet de recherche de l’artiste consistant à développer de nouveaux matériaux dans l’espace public. Cette œuvre répond aux mêmes préoccupations de l’artiste que dans sa précédente création Waterlight Graffiti en questionnant notre rapport aux écrans et particulièrement dans l’espace public où ce sont principalement des affichages d’informations ou publicitaires qui sont présents. Ici l’artiste propose au passant de s’approprier la surface pour s’exprimer mais en lui demandant en échange de donner de la voix. Cette interface étrange presque le fruit d’une mauvaise réflexion d’un designer d’interface qui au lieu d’utiliser un simple sélecteur de couleur tactile à préférer utiliser un capteur de son en guise de palette est justement un choix délibéré de l’artiste. L’œuvre se veut perturbante et provoquer chez le public un comportement déviant. Pour pouvoir dessiner, les gens doivent accepter de chanter ou siffler tout en bougeant et devenir ainsi eux-mêmes acteurs sous les yeux des autres spectateurs. Cette œuvre amène les visiteurs à retrouver une âme d’enfant et se désinhiber des barrières que l’on a tendance à se mettre. Ainsi se découvriront-ils peut-être des nouvelles perceptions synesthésiques.   

Sonoscriptum
Festa Luce 2019 - Wakayama - Japan (Antonin Fourneau)
Biennale Internationale de Design Saint-Etienne 2019 (Antonin Fourneau)

Crédits

Réalisation
Production-diffusion
B
Partenariats et développement
Biennale Internationale Design - Saint-Étienne 2019
R
Partenariats et développement
Résidence Arts - Sciences - Te Ataata, proposé par l'Ambassade de France en Nouvelle-Zélande / The Auckland University of Technology (AUT)
S
Partenariats et développement
Saint-Ex, culture numérique - Reims
 
Vous pourriez aussi être intéressé ...
Vous pourriez aussi être intéressé ...