Co(AI)xistence

de Justine Emard
2017
“Brouillon d’un rêve, Pierre Schaeffer”, SCAM, Paris 2018

Co(AI)xistence (2017), dont le protocole de réalisation s’approche d’une expérience scientifique, crée une interface entre les données numériques et la motricité humaine à travers le langage sensible de l’art.

Mise à jour : 14/01/2022
Prix
prize winner «Best Contemporary Experimental» of the Sapporo International Short film Festival 2018 Contemporary Experimental (Japon) 2018
Programmation
Frac Franche Comte "Dancing Machines" Frac Franche Comté (France), 2020
Fukami, une plongée dans l'esthétique. japonaise hotel salomon de Rothchild (France), 2018
Biennale de Moscou Moscou (Fédération de Russie), 2017
Expérience in situ
Vidéoprojecteur
Tout public
de 13 à 13 minute(s)
Langues multiples
Contact pour la diffusion

Références

Prix
prize winner «Best Contemporary Experimental» of the Sapporo International Short film Festival 2018 Contemporary Experimental (Japon) 2018
Programmation
Frac Franche Comte "Dancing Machines" Frac Franche Comté (France), 2020
Fukami, une plongée dans l'esthétique. japonaise hotel salomon de Rothchild (France), 2018
Biennale de Moscou Moscou (Fédération de Russie), 2017

Modalités techniques

Expérience in situ
Expérience
Modalités
À plusieurs
Interactivité
Linéaire
Jauge
De 1 à 200 personne(s)
Durée
De 13 à 13 minute(s)
Public
Catégories
Tout public
Accessibilité
Adapté au public en situation de handicap mental
Prix
Mode de tarification
Prix fixe
Langues
VO
Japonais
Doublage
Sous-titrage
Français, Allemand, Anglais, Chinois, Espagnol, Japonais, Néerlandais, Portugais, Russe, Serbe
Équipe
Interprète
non
Mediateur
non
Technicien
non
Matériel
Équipement
Vidéoprojecteur
Connexion internet
Non requise pour diffuser la création

En savoir plus

Justine Emard a mis en scène l’interaction entre Mirai Moriyama et le robot Alter, animé par une forme de vie primitive basée sur un système neuronal, une intelligence artificielle (IA) programmée par le laboratoire de Takashi Ikegami (Université de Tokyo), dont l’incarnation humanoïde a été créée par le laboratoire de Hiroshi Ishiguro (Université d’Osaka). Son apparence minimale autorise une projection émotionnelle, en ouvrant un espace pour l’imagination.

Dotés d’intelligences différentes, l’humain et le robot dialoguent à travers les signaux de leurs langages respectifs, tant corporel que verbal. En utilisant un système d’apprentissage profond non anthropomorphique (Deep Learning), le robot peut apprendre de sa rencontre avec le danseur.

Exister suppose que l’on est dans la réalité et/ou vivant. A travers une expérience partagée, l’humain et le robot tentent de définir de nouvelles perspectives de coexistence dans le monde.

Teaser
interview
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)
Co(AI)xistence (© Justine Emard)

Crédits

Réalisation
M M
Autre
Mirai Moriyama
M H
Composition et design sonore
Marihiko Hara
Production-diffusion
I
Partenariats et développement
Ikegami Lab / Tokyo University & Ishiguro Lab / Osaka University
 
Vous pourriez aussi être intéressé ...
Vous pourriez aussi être intéressé ...