Heureuse la nation qui n'a pas d'histoire

de Dominique Godderis-Chouzenoux et Aurélien Godderis-Chouzenoux
2021

Cette pièce tisse une histoire de la résistance contre le racisme des années 60 à nos jours. Poètique et politique, elle se présente comme un collage sonore composé de prises de son, de micros-trottoirs, d'archives, de compositions musicales originales, soutenu par la lecture des extraits de la nouvelle de la cinéaste et écrivaine afro-américaine Kathleen Collins Whatever happened to interracial love? (Qu'est il advenu de l'amour interracial ?) comme ligne narrative.

Mise à jour : 26/04/2023
Prix
Nominée au Prix Europe 2021 Documentaire radio (Allemagne) - 2021
Expérience en ligne
Ordinateur, Smartphone, Tablette
Adulte
minute(s)
Français, Anglais
Contact pour la diffusion

Références

Prix
Nominée au Prix Europe 2021 Documentaire radio (Allemagne) - 2021

Modalités techniques

Expérience en ligne
Expérience
Public
Catégories
Adulte
Âge minimum
14 ans
Prix
Gratuit/payant
Gratuit (pour diffusion privée uniquement)
Langues
VO
Français
Doublage
Anglais
Sous-titrage
Équipe
Matériel
Équipement
Ordinateur (Mac, Windows) ; Smartphone (Android, iOS) ; Tablette
Connexion internet
Requise pour diffuser la création
Cette création peut faire l'objet d'un atelier.
La diffusion via ces plateformes est réservée pour un usage individuel. Pour une diffusion publique, veuillez contacter la production.
Disponibilité sur les plateformes selon pays

En savoir plus

Heureuse la nation qui n’a pas d’histoire est une pièce qui rendre hommage à la résistance qui, des années 60 à nos jours, combat la discrimination raciale, aux USA notamment.

Cette pièce radiophonique est un collage à la fois littéraire, musicale et historique. Une proposition poétique et politique avec, comme fil conducteur, une courte histoire tirée d’un recueil de nouvelles écrit par la cinéaste afro-américaine Kathleen Collins : Whatever Happened To Interracial Love? Que l’on pourrait traduire en français par Qu’est il advenu de l’amour  interracial ?

Écrit à la fin des années soixante, cette nouvelle et ses personnages nous ancre intimement au cœur du sujet dans un appartement new yorkais partagé par 2 colocataires de couleurs de peaux différentes. Nous sommes en 1963, une année clé dans l’histoire contemporaine - quand toute une génération, et notamment outre-Atlantique, aspire à plus d’égalité, de fraternité et de solidarité. L’idéalisme prend forme. Rien n’est anodin. Chaque geste vers l’autre, chaque acte contre l’ordre de cette société ségrégationniste est une vrai prise de risque. 

Ce moment là, cette jeunesse là (ainsi que sa descendance), sa passion, son audace, ses failles, seront mis en lumière, en ondes : cœur, feu, chair, courage, idéalisme et utopie. Ils n’ont peut-être pas réussi sur l’instant. Mais la voie qu’ils ont ouverte est devant nous à jamais, alors que la lutte contre la haine et la discrimination est toujours d’actualité. 

Dans la pièce on découvre de multiples voix et perspectives : voix de journalistes, de chercheurexs, de penseurexs, d'artistes, de gens "normaux", de gens comme nous. Car la résistance est peut-être à trouver dans pleins d'actes qu'on considère comme ordinaires : transmettre de l'information, réfléchir, regarder de plus prés, créer et aussi simplement parler ensemble.

On peut dire que c’est une histoire américaine, oui. Mais considérons America comme archétype, son mythe, notre histoire à tous. Et comme disait Carlos Fuentes, « Le mythe est un passé avec un futur qui agit dans le présent. » Transmission – mission. 

Crédits

Réalisation
D G
Réalisation
Dominique Godderis-Chouzenoux
A G
Réalisation
Aurélien Godderis-Chouzenoux
C
Autre
Cie Godderis-Chouzenoux
 
Vous pourriez aussi être intéressé ...
Vous pourriez aussi être intéressé ...