Frontière(s)

par Institut Français - 05/2022

À l’utopie d’un monde sans frontières où chacun serait libre de circuler, s’oppose de plus en plus souvent aujourd’hui un contrôle renforcé des frontières. Selon les circonstances, les frontières sont des zones de passage et des lieux de contact, ou des lieux d’exclusion et de conflit. Alors que les conflits internationaux jettent de plus en plus de migrants sur les routes, les frontières et le sort réservé à ces derniers interrogent les artistes de la création numérique. 
Le numérique s’avère aussi un moyen de dépasser les distances et les limites physiques, en permettant aux hommes et aux femmes de se connecter par-delà les frontières.

IFdigital
8 créations

Sur les routes de l’exil

Guerres, catastrophes climatiques, … de plus en plus de personnes sont contraintes de quitter leur pays et traverser des frontières en quête d’une vie plus sûre. Des artistes mettent en images leur périple et leur déracinement.

Enterre-moi, mon amour, jeu d’aventure du studio The Pixel Hunt, raconte l'histoire de Nour, réfugiée syrienne entreprenant un dangereux voyage pour atteindre l'Europe, et de Majd son mari, resté en Syrie.
Meet Mortaza, expérience en réalité virtuelle de Joséphine Derobe, raconte les souvenirs d’un réfugié Afghan, forcé à l’exil pour échapper aux menaces de mort des autorités religieuses.
Barud, de Mélanie Gouby, nous plonge dans un véritable voyage olfactif entre Alep et le monde de la parfumerie française. Ce webdocumentaire raconte les difficultés et la détermination de Barud qui rêve de devenir nez après avoir fui la guerre en Syrie.
Heroic Makers vs Heroic Land, réalisé par Isabelle Arvers à partir d’un moteur de jeu vidéo, raconte comment nombre de réfugiés ont créé ensemble dans la jungle de Calais des espaces de vie et de partage.

Guerres, catastrophes climatiques, … de plus en plus de personnes sont contraintes de quitter leur pays et traverser des frontières en quête d’une vie plus sûre. Des artistes mettent en images leur périple et leur déracinement.

Enterre-moi, mon amour, jeu d’aventure du studio The Pixel Hunt, raconte l'histoire de Nour, réfugiée syrienne entreprenant un dangereux voyage pour atteindre l'Europe, et de Majd son mari, resté en Syrie.
Meet Mortaza, expérience en réalité virtuelle de Joséphine Derobe, raconte les souvenirs d’un réfugié Afghan, forcé à l’exil pour échapper aux menaces de mort des autorités religieuses.
Barud, de Mélanie Gouby, nous plonge dans un véritable voyage olfactif entre Alep et le monde de la parfumerie française. Ce webdocumentaire raconte les difficultés et la détermination de Barud qui rêve de devenir nez après avoir fui la guerre en Syrie.
Heroic Makers vs Heroic Land, réalisé par Isabelle Arvers à partir d’un moteur de jeu vidéo, raconte comment nombre de réfugiés ont créé ensemble dans la jungle de Calais des espaces de vie et de partage.

Passage de frontière

Le film en réalité virtuelle Dreamin’Zone, produit par Zéro de Conduite Productions, est une plongée poétique dans les souvenirs d’une enfant Sud-Coréenne qui a désobéi en franchissant la frontière démilitarisée et réuni symboliquement, à sa façon, les deux Corées. 

Le numérique et les réseaux sociaux

 Pour supprimer les distances et les frontières ?

A l’ère du numérique, il faut aussi rabattre les cartes des frontières, car nous sommes tous connectés par un réseau invisible : le Web. A l’aide de technologies numériques, les artistes invitent au dialogue et à la rencontre avec l’autre.

En réponse à la crise du Covid, Distances, du duo d’artistes numériques Scenocosme, est une œuvre interactive qui rapproche virtuellement des personnes n'étant pas ou plus en capacité de se toucher physiquement pour créer des jeux de rencontres avec l’autre.
Center for Networked Intimacy de Dasha Ilina explore le développement et le maintien des relations à l'ère numérique et révèle que les relations que nous développons par le biais des réseaux sociaux ne sont souvent pas authentiques en raison de leur manque de physicalité. 
Les 10 jeunes photographes de la websérie Iran No Filter, de de Nathalie Masduraud et Valérie Urréa, partagent avec leurs photos sur Instagram les rêves de leur génération, pas si éloignés de ceux d’autres jeunes du monde.

A l’ère du numérique, il faut aussi rabattre les cartes des frontières, car nous sommes tous connectés par un réseau invisible : le Web. A l’aide de technologies numériques, les artistes invitent au dialogue et à la rencontre avec l’autre.

En réponse à la crise du Covid, Distances, du duo d’artistes numériques Scenocosme, est une œuvre interactive qui rapproche virtuellement des personnes n'étant pas ou plus en capacité de se toucher physiquement pour créer des jeux de rencontres avec l’autre.
Center for Networked Intimacy de Dasha Ilina explore le développement et le maintien des relations à l'ère numérique et révèle que les relations que nous développons par le biais des réseaux sociaux ne sont souvent pas authentiques en raison de leur manque de physicalité. 
Les 10 jeunes photographes de la websérie Iran No Filter, de de Nathalie Masduraud et Valérie Urréa, partagent avec leurs photos sur Instagram les rêves de leur génération, pas si éloignés de ceux d’autres jeunes du monde.