Femmes et création numérique

par Institut Français - 09/2022

Des associations et des collectifs défendent les créatrices au féminin afin de donner plus de visibilité à leurs créations, tandis que des œuvres mettent à l’honneur des profils féminins pour déconstruire les rôles que la société leur attribue.

IFdigital
5 créations
14 pros

Place aux femmes !

Plusieurs webséries et œuvres de réalité virtuelle mettent à l’honneur les femmes, afin de questionner leur rôle et leur place dans nos sociétés. 

La websérie documentaire Che.fe de Camille Decellier propose de décoder l’univers très masculin de la direction d’orchestre en suivant Lucie Leguay dans son quotidien de jeune femme chef.fe d’orchestre. 
L’expérience en réalité virtuelle Lady Sapiens propose un voyage dans le temps dans le corps d’une femme Sapiens et invite à faire la rencontre inoubliable d’une chasseresse du paléolithique, loin des stérotypes sur la place qu’occupaient alors les femmes . 
La websérie-manifeste H24 vous propose de vivre 24 heures dans la peau d’une femme. À travers 24 courts récits inspirés de faits divers tragiques ou ordinaires, découvrez une série féministe pour rendre visible ce que vivent les femmes au quotidien.
La trilogie VR Battlescar - Punk was invented by girls nous immerge dans l'univers punk de New York à la fin des années 1970, à travers  les aventures de deux adolescentes téméraires.
Avec un format innovant (une websérie de 31 épisodes à découvrir sur Instagram), Patience Mon Amour invite dans le quotidien d’un couple de femmes qui décident d’avoir un enfant grâce à la procréation médicalement assistée.

Plusieurs webséries et œuvres de réalité virtuelle mettent à l’honneur les femmes, afin de questionner leur rôle et leur place dans nos sociétés. 

La websérie documentaire Che.fe de Camille Decellier propose de décoder l’univers très masculin de la direction d’orchestre en suivant Lucie Leguay dans son quotidien de jeune femme chef.fe d’orchestre. 
L’expérience en réalité virtuelle Lady Sapiens propose un voyage dans le temps dans le corps d’une femme Sapiens et invite à faire la rencontre inoubliable d’une chasseresse du paléolithique, loin des stérotypes sur la place qu’occupaient alors les femmes . 
La websérie-manifeste H24 vous propose de vivre 24 heures dans la peau d’une femme. À travers 24 courts récits inspirés de faits divers tragiques ou ordinaires, découvrez une série féministe pour rendre visible ce que vivent les femmes au quotidien.
La trilogie VR Battlescar - Punk was invented by girls nous immerge dans l'univers punk de New York à la fin des années 1970, à travers  les aventures de deux adolescentes téméraires.
Avec un format innovant (une websérie de 31 épisodes à découvrir sur Instagram), Patience Mon Amour invite dans le quotidien d’un couple de femmes qui décident d’avoir un enfant grâce à la procréation médicalement assistée.

Les professionnelles

De la création numérique s’engagent

Associations, collectifs et commissaires indépendantes défendent les créatrices au féminin afin de donner davantage de visibilité à leurs œuvres. 

Afrogameuses est une association qui valorise les femmes afrodescendantes dans le milieu du jeu vidéo (joueuses, professionnelles, streameuses, etc.). Elle sensibilise les acteurs de l’industrie vidéoludique à la diversité, afin de corriger l’invisibilité des femmes noires dans les jeux vidéo, sur la scène e-sportive et les chaînes de streaming.
Isabelle Arvers est une artiste et commissaire d’exposition française qui explore depuis plus de 20 ans les domaines de l’art numérique et du jeu vidéo. En 2019, elle s'est lancée dans un tour du monde de l'art et des jeux dans les pays non occidentaux pour promouvoir la diversité de genre, de sexualité et de race, en se concentrant sur les pratiques queer, féministes et décoloniales.
Les Internettes est une association qui valorise et encourage les créatrices vidéo sur le web. Ce réseau propose un accès à un moteur de recherche recensant plus de 2200 créatrices vidéo. Un prix annuel s’adresse également aux créatrices de moins de 10.000 abonné·es, dans le but d’encourager la création par les femmes sur la toile.

Associations, collectifs et commissaires indépendantes défendent les créatrices au féminin afin de donner davantage de visibilité à leurs œuvres. 

Afrogameuses est une association qui valorise les femmes afrodescendantes dans le milieu du jeu vidéo (joueuses, professionnelles, streameuses, etc.). Elle sensibilise les acteurs de l’industrie vidéoludique à la diversité, afin de corriger l’invisibilité des femmes noires dans les jeux vidéo, sur la scène e-sportive et les chaînes de streaming.
Isabelle Arvers est une artiste et commissaire d’exposition française qui explore depuis plus de 20 ans les domaines de l’art numérique et du jeu vidéo. En 2019, elle s'est lancée dans un tour du monde de l'art et des jeux dans les pays non occidentaux pour promouvoir la diversité de genre, de sexualité et de race, en se concentrant sur les pratiques queer, féministes et décoloniales.
Les Internettes est une association qui valorise et encourage les créatrices vidéo sur le web. Ce réseau propose un accès à un moteur de recherche recensant plus de 2200 créatrices vidéo. Un prix annuel s’adresse également aux créatrices de moins de 10.000 abonné·es, dans le but d’encourager la création par les femmes sur la toile.