Femmes et création numérique

par Institut Français - 12/2023

Des associations et des collectifs défendent les créatrices au féminin afin de donner plus de visibilité à leurs créations, tandis que des œuvres mettent à l’honneur des profils féminins pour déconstruire les rôles que la société leur attribue.

IFdigital
18 créations
6 pros

Place aux femmes !

Plusieurs webséries et œuvres de réalité virtuelle mettent à l’honneur les femmes, afin de questionner leur rôle et leur place dans nos sociétés.

Plusieurs webséries et œuvres de réalité virtuelle mettent à l’honneur les femmes, afin de questionner leur rôle et leur place dans nos sociétés.

Penser l'intersectionnalité

L’approche intersectionnelle pense la manière dont les différentes formes de discriminations se chevauchent et se renforcent mutuellement. Elle est au cœur de plusieurs œuvres de la création numérique, qui parlent de femmes, aux identités propres.

Les professionnelles

De la création numérique s’engagent

Associations, collectifs et commissaires indépendantes défendent les créatrices au féminin afin de donner davantage de visibilité à leurs œuvres. 

 

Afrogameuses est une association qui valorise les femmes afrodescendantes dans le milieu du jeu vidéo. Elle sensibilise les acteurs de l’industrie vidéoludique à la diversité, afin de corriger l’invisibilité des femmes noires dans les jeux vidéo, sur la scène e-sportive et les chaînes de streaming.

Women in Games est une association de professionnelles œuvrant pour la mixité dans l’industrie du jeu vidéo en France.

Les Internettes est une association qui valorise et encourage les créatrices vidéo sur le web. Ce réseau propose un accès à un moteur de recherche recensant plus de 2200 créatrices vidéo. Un prix annuel s’adresse également aux créatrices de moins de 10.000 abonné·es, dans le but d’encourager la création par les femmes sur la toile.

Les artistes Juliette Bibasse et Valentina Peri ont fondé SALOON Paris : un réseau international de femmes du monde de l’art avec des antennes à Berlin, Barcelone, Prague, Tel Aviv, Bruxelles, Vienne, Montréal et Paris.

Isabelle Arvers est une artiste et commissaire d’exposition française qui explore depuis plus de 20 ans les domaines de l’art numérique et du jeu vidéo. En 2019, elle s'est lancée dans un tour du monde de l'art et des jeux dans les pays non occidentaux pour promouvoir la diversité de genre, de sexualité et de race, en se concentrant sur les pratiques queer, féministes et décoloniales.

Associations, collectifs et commissaires indépendantes défendent les créatrices au féminin afin de donner davantage de visibilité à leurs œuvres. 

 

Afrogameuses est une association qui valorise les femmes afrodescendantes dans le milieu du jeu vidéo. Elle sensibilise les acteurs de l’industrie vidéoludique à la diversité, afin de corriger l’invisibilité des femmes noires dans les jeux vidéo, sur la scène e-sportive et les chaînes de streaming.

Women in Games est une association de professionnelles œuvrant pour la mixité dans l’industrie du jeu vidéo en France.

Les Internettes est une association qui valorise et encourage les créatrices vidéo sur le web. Ce réseau propose un accès à un moteur de recherche recensant plus de 2200 créatrices vidéo. Un prix annuel s’adresse également aux créatrices de moins de 10.000 abonné·es, dans le but d’encourager la création par les femmes sur la toile.

Les artistes Juliette Bibasse et Valentina Peri ont fondé SALOON Paris : un réseau international de femmes du monde de l’art avec des antennes à Berlin, Barcelone, Prague, Tel Aviv, Bruxelles, Vienne, Montréal et Paris.

Isabelle Arvers est une artiste et commissaire d’exposition française qui explore depuis plus de 20 ans les domaines de l’art numérique et du jeu vidéo. En 2019, elle s'est lancée dans un tour du monde de l'art et des jeux dans les pays non occidentaux pour promouvoir la diversité de genre, de sexualité et de race, en se concentrant sur les pratiques queer, féministes et décoloniales.